Pyongyang aura «une réponse sans pitié» à toute provocation des Etats-Unis !

Pyongyang aura «une réponse sans pitié» à toute provocation des Etats-Unis !

Pyongyang aura «une réponse sans pitié» à toute provocation des Etats-Unis ! – Telegraph

 
 
 
Donald Trump a indiqué que «le problème» nord-coréen serait «traité» lors de son mandat. Que ces « gendarmes du monde » que ne peuvent s’empêcher d’être les Etats-Unis règlerais le « problème nord-coréen ». Si ce n’est pas une déclaration de guerre contre la DPRK, nous n’en sommes pas très loin.
C’est cette fin de semaine, celle de la grande fête chrétienne de Pâques, qui coïncide avec l’anniversaire de la naissance du fondateur de la DPRK, Kim Il-sung, grand-père du numéro un actuel Kim Jong-un, que la nation Nord-Coréenne choisie souvent pour faire étalage de sa grande puissance de frappe, par des lancés de missiles. Cette année n’y échappera surement pas, mais la différence est grande car le gouvernement états-uniens à déployé dans le secteur l’un de ses porte-avions escorté de destroyers, prêt à répondre à toute menace qui proviendrait de la Corée du nord. Les États-Unis joue à un jeu très dangereux car un conflit avec la Corée du Nord signifierait presque illico un conflit aussi avec la Chine, qui a toujours été le grand frère protecteur de la Corée rouge. Par la même occasion la Russie pourrait se voir contrainte à entrer dans le conflit afin de protéger sa frontière nord qu’elle entretient avec celle-ci. Vladivostok, ce grand port abritant la puissante flotte russe n’est pas très loin, sans oublier la ville de Khasan (en russe : Хасан) qui est la seule localité située à la frontière avec la Corée du Nord.
«Les Etats-Unis introduisent dans la péninsule coréenne, le point chaud le plus important du monde, des ressources nucléaires stratégiques, menaçant gravement la paix et la sécurité de la péninsule», a encore indiqué l’agence de presse nord-coréenne KCNA. En cas d’essai ou de tir, «Pékin réagira fermement», avait averti récemment le journal chinois Global Times, réputé proche du pouvoir, estimant que Pékin pourrait soutenir de nouvelles sanctions de l’ONU allant jusqu’à des restrictions aux importations pétrolières de Pyongyang. Sur papier cela peut paraître bien beau de vouloir « régler » le problème nord-Coréen mais dans les faits, c’est un jeu très dangereux que Bush et Obama avait la grande intelligence de ne pas jouer car tout cela nous amènerais beaucoup trop près, d’une troisième guerre mondiale.

Be the first to comment on "Pyongyang aura «une réponse sans pitié» à toute provocation des Etats-Unis !"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*